fbpx

Interview : [Apprendre à manger sainement avec des enfants : les recettes équilibrées et astuces d’Anne Julie]

recettes saines

« Éviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé », ça vous rappelle quelque chose ? Ok, mais on mange quoi alors ?

Entre malbouffe, manque d’inspirations, manque de temps et des essais culinaires qui se terminent par le « beurk » de vos enfants, manger sainement apparaît comme un véritable parcours du combattant.

 


La fin de l’hiver marque un tournent dans notre équilibre alimentaire, le renouveau du printemps est l’instant idéal pour chasser nos mauvaises habitudes alimentaires et mettre en œuvre une nouvelle hygiène de vie.

Mais comment avoir une alimentation variée et équilibréeavec des enfants ?

Pour résoudre cette problématique, nous avons rencontré, Anne Julie jeune maman pétillante de 3 enfants qui depuis 1.5 an a entamé un rééquilibrage alimentaire familial. Grâce à cette nouvelle hygiène de vie, elle a perdu 18 kilos et a ouvert les papilles de ses bambins à de nouveaux goûts.


Elle nous livre au cours de cette interview, son retour expérience, ses astuces pour diversifier l’alimentation de vos enfants ainsi que quelques recettes.

  • Bonjour Anne Julie, pouvez-vous présentez en quelques mots ?

« Je suis maman de 3 enfants, photographe de métier, je me suis lancée depuis un peu plus d’un an dans l’aventure des mamans Instagrameuses où je partage mon style de vie sain et en équilibre avec la planète.

Mon feed d’actualité est basé sur ma vie de maman à la recherche d’une vie saine et équilibrée où je partage à l’aide de mes photos des idées de recettes, de repas équilibrés ainsi que des astuces écologiques. »  (Découvrir les recettes d’Anne Julie sur Instagram: annejulie_healthy)

tribu anne julie

Stop au régime alimentaire : Savourez les plaisirs d’une alimentation saine.

Quand on parle équilibre alimentaire, on l’associe souvent à la notion de prise de poids et par conséquent de régime alimentaire avec un contrôle drastique des apports caloriques.

Mais avoir une bonne alimentation n’est pas synonyme de restrictions et privation, c’est avant tout une philosophie de vie.

Le rééquilibrage alimentaire s’ancre dans cette philosophie et permet de comprendre comment manger mieux. Il passe avant tout par une phase de découverte sur nos besoins nutritionnels. Découvrez comment Anne Julie a réussi son rééquilibrage alimentaire.

  • Comment avez-vous débuté votre rééquilibrage alimentaire ?

« A la suite d’un traitement hormonal pour avoir mes jumeaux, j’ai pris beaucoup de poids. Je me sentais mal dans ma peau et cela m’a handicapé dans mon quotidien avec mes enfants, notamment dans les activités sportives. J’en ai eu marre au point qu’un beau matin, je me suis stop c’est plus possible, et je me suis prise en main pour mettre un terme à mon mal-être. J’ai toujours cuisiné maison, et honnêtement, je pensais manger sainement et équilibré, mais j’ai découvert que mes assiettes pouvaient être déséquilibrées dans les apports nutritionnels.

J’ai rejoint un groupe de rééquilibrage alimentaire, où j’ai trouvé avant tout beaucoup de soutien. Je n’ai pas réalisé mon rééquilibrage alimentaire via le groupe, mais je me suis investi d’une mission d’aider les personnes, dans le rééquilibrage alimentaire. Ce fut extrêmement bénéfique pour moi, car j’apprenais en même temps les bienfaits des aliments, leur possibilité de combinaison ensemble.

Ce groupe d’aide était important dans le maintien de ma motivation car j’ai trouvé des personnes qui rencontraient la même problématique au même moment, on s’encourageait et on se soutenait les uns les autres. »

réquilibrage alimenatire

  • Comment s’opère un rééquilibrage alimentaire ? Quels en seraient les principes ?

« La grande philosophie du rééquilibrage, c’est ne pas se frustrer, ne pas se priver mais, manger sainement. Le rééquilibrage alimentaire n’est pas un régime contraignant où il faut peser ses aliments au gramme prés, ou compter ses points, non, c’est avant tout une hygiène de vie. Je peux tout à fait me permettre, si le désir m’en prend, manger des frites ou tous autres aliments caloriques un midi sans culpabiliser. Le plus important, à garder à l’esprit c’est la notion d’équilibre, chaque repas doit être construit sur une assiette complète c’est-à-dire qui s’équilibre sur 3 piliers : protéines, féculents et légumes. J’ai pu au cours de mes expériences de vie, constatée des comportements déviants sur les régimes, comme des jeunes femmes qui mangent un Mc do le midi et qui ne mangent rien le soir pour ne pas dépasser leur quota de calories. Avec le rééquilibrage, on réapprend à manger sainement sans privation, et on comprend qu’il y a des bonnes calories pour la santé et d’autres moins bonnes. Il est nécessaire de respecter la base de trois repas par jour, et d’une petite collation

Bien évidemment, la pratique d’une activité sportive est vivement conseillée pour une hygiène de vie impeccable, un esprit sain dans un corps sain.»

  • Est-ce qu’il concerne toute la famille ?

« Oui bien sûr,  car on ne parle pas de régime, mais on parle bien d’apprendre à manger sainement. Je fais la cuisine tous les jours pour 5 personnes, il était impensable de faire des assiettes différentes. Tout d’abord, cela aurait eu un impact sur ma motivation et dans un second temps, je voulais ouvrir l’esprit de mes enfants à la diversification alimentaire et l’importance de manger sainement. Aujourd’hui si je fais une assiette avec du pois chiche, du brocoli, du soja, mes enfants se régalent et en redemandent. »

 Diversification alimentaire : comment faire aimer les légumes et fruits à vos enfants ?

« Mangez, 5 fruits et légumes par jours », parfait, mais faut-il encore que les palets de vos bambins soient prêts à accepter ces nouveaux nutriments. Anne Julie vous dévoile ces astuces, pour faire apprécier tous les aliments à vos enfants.

  • Suite à ce rééquilibrage, vos enfants ont découvert de nouveaux goûts et nouvelles saveurs alors comment apprend-on à faire manger sainement ses enfants ? Quels sont vos secrets ?

 

nourriture saine et équilibrée

« J’avoue être très chanceuse, je n’ai pas de soucis pour faire découvrir de nouveaux aliments à mes enfants. Néanmoins, j’ai quelques astuces pour leur apprendre à aimer et découvrir des aliments boudés, comme ma fille Lana qui n’aime pas les champignons :

  • Toujours cuisiné un aliment qu’ils adorent à côté de l’aliment boudé et leur conseillé de les mélanger Ainsi, l’éveil du palet et l’apprentissage du goût, se développent petit à petit.
  • Épicez et assaisonnez vos plats pour relever le goût et ne pas laisser des goûts fades.
  • L’implication de l’enfant est un critère primordial de réussite dans l’éveil au goût. Tout commence par une implication dans le choix des légumes pour cela, je les emmène avec moi faire le marché, c’est génial, les étals de légumes sont à leur portée de vue, ils sont ainsi attirés par de beaux légumes colorés comme le chou romanesco, le brocoli, la carotte, ou autres légumes verts, choses … De plus, disposant d’un petit potager, nous impliquons nos enfants dans le jardinage en réalisant des semis ou arrosant nos plantations, ils sont fascinés par la croissance de leurs légumes. Au moment, de la récolte, c’est avec fierté qu’ils ramènent leurs légumes et prennent plaisir à les déguster.

Une fois, ces légumes choisis, j’essaye de les impliquer dans la cuisine, en leur demandant de construire visuellement leur assiette. L’implication du début à la fin et très importante pour faciliter l’acceptation de l’aliment.

  • Un visuel attractif, car avant le goût c’est avant tout la vue qu’il faut séduire, surtout chez l’enfant. Jouez avec les couleurs, les reliefs, variés les couleurs d’assiette pour séduire vos bambins. Je connais une personne qui réalise des assiettes très ludiques en forme de dessins comme une assiette hiboux réalisés avec des bananes et des kiwis, séduction et dégustation 100% assuré. »
  • Quelle est votre recette fétiche que vos enfants adorent ?

« Oh, il y en a tellement, mais je dirais celle que par-dessus ils adorent jusqu’à en lécher l’assiette, c’est la recette que j’appelle les 5C (Lentilles Corails, Lait de Coco, Courgettes, Sauce Curry, Crevettes)

recette

Vous avez dans votre assiette :

  • Avec les crevettes : des proteines (20g pour 100g de crevettes).
  • Avec la crème de coco : fer, magnésium et phosphore. Elle contient des acides gras saturés mais qui augmentent le taux de bon
  • Avec la carotte : vitamine A, fer, phosphore, potassium
  • Avec la courgette : vitamine B9
  • Avec les lentilles corail : 20g de proteines pour 100g de lentilles corail. Elle est également riche en fibre (donc un bon pouvoir rassasiant) attention, elle contient néanmoins 40% de Elle est bonne pour votre santé mais à consommer avec modération dans le cadre d’un régime (ou la déguster avant un effort physique) J
  • Où achetez-vous vos produits alimentaires ?

« Très attachée à l’écologie et l’économie de ma région, j’essaye de consommer au maximum local. En ce qui concerne les fruits et légumes, ceux sont principalement sur les marchés ou coopératives agricoles de la région que j’achète mes légumes frais, produits laitiers à de petits producteurs. Pour tout ce qui est féculent (blé, semoule, riz, pâtes,), je me rends dans des magasins spécialisés dans le vrac. Je complémente avec quelques produits bio dans des épiceries en ligne et en cas de dernière nécessité, je me rends dans les grandes surfaces. » 

  • Combien de temps passez vous à cuisiner par jour ? 

desserts équilibrés

« Pour l’ensemble des repas pour 5 personnes incluant petit déjeuner, déjeuner, goûter et soir, c’est environ 01h30 par jour. J’adore cuisiner ,mais je déteste quand c’est long, pour moi, c’est maximum 30 minutes pour un plat. Je me rappelle avoir réalisé un Rainbow cake pour Pâques, il était magnifique et très bon, mais jamais je recommencerais, beaucoup trop long pour moi. J’ai une vie de maman bien remplie qui me prend beaucoup de temps, j’optimise donc au maximum le temps passé sur les repas. De plus, il est possible de pratiquer le “batch cooking”,le batch vient de l’anglais regrouper en lot, un concept bien pratique pour anticiper les plats de la semaine. La vie est souvent sur les chapeaux de roues la semaine, le week-end est le moment plus calme en général où l’on peut profiter pour éplucher tous les légumes, préparer ses gamelles et ses tupperwares. Le batch cooking vient vraiment en aide pour les personnes qui manquent de temps la semaine.”

 

Vous souhaitez découvrir encore plus d’idées recettes pour manger équilibré et sainement, Suivez Anne Julie sur son compte Instagram :

annejulie_healthy

100% plaisir des yeux

 

repas healthy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un avis ? Une info ? Postez un commentaire !

Laisser un commentaire

Créer un compte
Reset Password