fbpx

Interview [ Les coquillages d’allaitement, un outil magique pour accompagner les mamans qui allaitent ! ]

Deal Score+3
 

Les coquillages d’allaitement ? avez-vous déjà entendu parler de ce concept ? Depuis longtemps, les mamans qui ont choisi d’allaiter se servent de cet outil magique pour protéger le mamelon et aider à soulager les douleurs liées à l’allaitement et aussi profiter des vertus du lait maternel pour soigner les bouts-de-seins. Des coquillages en nacre soigneusement polis, contrôlé et calibré pour apaiser et rafraîchir naturellement le mamelon !

Pour en savoir plus nous avons contacté « Samantha Didero » Créatrice de la marque Baby Shell spécialisée en coquillage d’allaitement. Elle nous livre au cours de cette interview son retour d’expérience sur les coquillages, leurs avantages, et quelques conseils et précautions d’usages !

 

  • Pouvez-vous vous présenter et présenter votre concept pour que notre communauté vous connaisse mieux ?

“Je m’appelle Samanta Didero, créatrice de Baby Shell depuis 4 ans. Le principe du coquillage d’allaitement est une méthode 100% naturelle, il s’agit de véritables coquillages qui sont polis puis calibrés pour être assembler par paire, ils se positionnent sur le mamelon et sont maintenus directement par le soutien-gorge. Il existe plusieurs tailles différentes en fonctions de la taille de l’aréole de la maman, je fais du Small, du Medium, du Large d’une manière assez standard et puis après je fais aussi du sur mesure, en effet, j’échange avec les mamans en fonction de la taille de leurs aréoles pour leur faire une paire qui leur correspondent le mieux. Le coquillage tient tout seul dans le soutien-gorge et il sert en premier lieu de petit bouclier contre les frottements, limitant ainsi les sur-irritations et l’hypersensibilité, le contact avec la nacre est très frais et apaisant ce qui est très agréable pour la maman puisque ça lui offre ce côté rafraîchissant.”

  • Pouvez-vous nous expliquer à quoi sert un coquillage d’allaitement ?

“Le coquillage d’allaitement sert de petit bouclier et de réceptacle permettant de recueillir les petites pertes de lait. Ces petits écoulements de lait naturel entre les tétées vont permettre aux mamelons de baigner dedans et de favoriser ainsi la cicatrisation tout simplement à l’aide des vertus du lait maternel. Si la maman utilise une crème de soin elle peut s’enduire le mamelon avec sa crème de soin qui est souvent un peu grasse et un peu collante sans risquer de tâcher ses dessous, le coquillage gardera cette crème en contact du mamelon jusqu’à complète absorption. Il est simple d’utilisation, facile à rincer et réutilisable, on les achète une fois et c’est valable tout le temps, et c’est surtout très écologique ! “

  • Avez-vous utilisé les coquillages pendant votre période d’allaitement ?

“Oui, j’ai deux enfants, et j’ai utilisé les coquillages pour mon deuxième enfant, je me suis beaucoup servi des coquillages et c’était quelque chose de merveilleux à utiliser. C’est ce qui m’a aussi donné envie à démocratiser cette méthode parce qu’elle n’était pas accessible en milieu pharmaceutique et au grand public, elle était vraiment réservée aux mamans qui vont fouiller sur internet et qui passaient des heures à chercher sur des blogs.

Les professionnelles de santé aussi étaient très peu au courant. Dans la maternité où j’ai accouché aucune sage femmes et gynécologues ne connaissaient alors qu’il s’agissait d’une grande maternité labellisée « Amis des bébés » (label pro-allaitement) et c’est ce qui m’a donc donné envie d’élargir cette méthode. Ayant souffert de ne pas avoir pu allaiter correctement mon premier bébé il y a très longtemps, il me tenait à cœur de rendre cette méthode plus accessible  afin qu’il puisse faciliter, voir sauver certain allaitement dans le futur. Pour ma part, les coquillages m’ont beaucoup aidé, surtout au début. Comme beaucoup de mamans je souffrais d’hypersensibilité, d’échauffements et même de petites crevasses qui ont vites étaient soulagées par l’utilisation de mon lait et des coquillages pour le retenir.

Aujourd’hui, j’échange énormément avec les professionnelles de santé notamment les sages-femmes, les conseillères en lactation, les maternités, les doulas et les gynécologues dans le but de faire connaitre cette méthode et de pouvoir aider de nombreuses mamans à passer un cap en les soulageant tout simplement et les accompagner jusqu’à  sauver des allaitements parfois ! Les pharmacies aujourd’hui adhèrent au produit et le promotionnent de plus en plus. Nombre d’entre elles sont plus sensibles à l’allaitement et ont à cœur d’accompagner aux mieux les mamans dans leur aventure lactée. Progressivement cette méthode se démocratise, et j’en suis très fière.”

 

  • Quels sont les avantages et les atouts du coquillage d’allaitement ?

“L’avantage du coquillage est qu’il est discret, joli, naturel et surtout il ne fait pas pression sur l’aréole (si la taille choisie est la bonne). Contrairement au  plastique qui est généralement encombrant, la maman peut porter ses coquillages en toute discrétion tout le temps. L’autre avantage est qu’il permet aux écoulements de lait naturel qui se fond entre les tétées de rester en contact du mamelon, c’est ce qu’ils appellent en milieu hospitalier le principe de cicatrisation en milieu humide, ce principe permet à la zone à traiter de rester complètement en milieu humide ce qui fait que la réparation se fait par l’intérieur du derme, elle est à la fois plus rapide et plus efficace.”

 

  • Comment choisir le coquillage d’allaitement adapté à chaque maman ? Est ce qu’il y a des tailles ou des formes adaptées aux mamelons ?

“J’ai créée des petites cartes de mesures, un outil permettant de choisir sa taille facilement. Il s’agit d’un dessin de l’aréole avec le mamelon qui est visible, les mamans positionnent cette petite carte sur leur bout-de-sein à elle et elles vont pouvoir voir directement leur taille : du Small, du Médium, du Large ou du Sur mesure. Cette carte est disponible en pharmacies,  dans les points de vente qui propose les Baby Shell, ou auprès des sages-femmes qui ont des kits de démonstrations Baby Shell. Ces kit qui leur sont gratuitement distribués leur permettent de présenter les coquillages quand elles font des ateliers sur l’allaitement et de parler de cette méthode.”

 

  • Quelles sont les différences entre les coquillages d’allaitement et les coquilles d’allaitement qui sont en général en plastique ?

“C’est complètement différent du plastique puisque le coquillage va cumuler à la fois ses atouts sans en avoir ses contraintes. En effet, il est naturel et discret, là où le plastique est industriel, polluant et souvent très visible, il ne comprime pas et n’engendre pas d’engorgement là où le plastique peut en engendrer car il est plus encombrant et ce fait comprime plus. De plus, le plastique ne favorise pas la cicatrisation puisqu’il ne permet pas de garder le lait en contact du mamelon, il est souvent prévu pour récolter le lait dans un compartiment séparé. Ce qui se qui rapporte le plus aux coquillages sont plutôt les coques en argent ou en cire d’abeille, produits également naturels.”

  • D’où proviennent ces coquillages que vous utilisez ?

“Les coquillages proviennent de beaucoup d’endroits différents sur la planète, ce n’est pas un coquillage qu’on trouve directement en France parce qu’il est issu de mer chaude et essentiellement du pacifique sud. Je travaille avec des pécheurs ou des fermes de coquillages. Les coquillages proviennent uniquement de la pêche, ils sont consommés pour leur chaire et ensuite je récupère ces coquilles provenant de différents endroits pour les faire polir par des artisans de coquillage. Je vais à leur rencontre afin de m’assurer de cette qualité. Ensuite les coquillages sont acheminés en France dans mon atelier. Là ils sont nettoyés en bain stérile, repolis si nécessaire, calibrés puis enfin assemblés par paires. Avant de les emballer, je les contrôle une nouvelle fois. C’est un travail manuel long et minutieux que j’effectue moi directement.”

  • Est-ce vous avez des conseils ou des précautions d’usage à donner aux mamans avant chaque utilisation ?

« D’abord, il faut s’assurer que la taille soit la bonne pour ne pas risquer que le coquillage la comprime, après il faut éviter de les porter la nuit pour un principe simple c’est que la nuit on peut se tourner et créer un point d’appui sans s’en rendre compte et on peut risquer à l’engorgement. Il est conseillé de nettoyer régulièrement son coquillage en le passant sous l’eau plusieurs fois par jour, attention il ne faut pas les faire bouillir parce que les coquillages n’aiment pas ça. Il faut aussi éviter de laisser stagner des produits ou détergents dedans parce que ça attaque la nacre. Toutes les recommandations sont sur le site et j’invite les mamans à bien en prendre connaissance.»

 

 

 

Vous souhaitez découvrir encore plus ce concept magique et essayer les coquillages d’allaitements consultez : https://www.babyshell.fr/  et pour plus d’informations Suivez Baby Shell sur Instagram :  @babyshell.coquillage  et sur Facebook : @babyshell.coquillage.allaitement

Un avis ? Une info ? Postez un commentaire !

Laisser un commentaire

Créer un compte
Reset Password